Ce que d’autres en disent

François Loiselle a réalisé une expérimentation à l’université de Moncton qui démontre une amélioration de 61% de la performance orthographique par rapport au groupe témoin, grâce à la stratégie PNL de mémorisation.

Catherine Lhoste, orthophoniste en Suisse, considère que le temps de traitement des dyslexiques est divisé par 2 depuis l’usage des stratégies PNL d’apprentissage.

Marie-Dominique Hillewaert, directrice d’une école primaire accueillant de nombreux enfants en difficultés scolaires renvoyés des autres écoles de la ville, voient ceux-ci se mettre à travailler, réussir et finalement respecter les adultes. Dans cette école, tous les cours sont donnés avec la pédagogie PNL.

Dominique Robert, professeur de mathématiques, relève que l’écoute de chaque enfant aide ceux-ci à se respecter et l’apport des stratégies PNL d’apprentissage les amènent à se remotiver et réussir.